La multiplication des affaires de fichiers crée un climat oppressant dans les hôpitaux

Chers collègues,

Après le fichier illégal assorti d’un mél désobligeant de Mme Costa, directrice de l’hôpital européen Georges Pompidou (plainte pénale en cours), voici le fichier aussi illégal que scandaleux de l’hôpital Robert Debré.

On peut lire ceci dans le Canard Enchaîné paru ce jour « « Le Canard » a mis son bec dans une liste comportant 43 noms d’auxiliaires de puériculture et d’aides-soignants de la maternité. Daté d’octobre 2013, le document, intitulé «Equipes des auxiliaires de maternité », fait le point sur l’organisation du service. A la page 6 figure un tableau, avec le nom des agents, leur fonction et leur temps de travail. S’y ajoute une coquetterie : chaque nom est surligné d’une couleur, jaune, bleu foncé, turquoise, gris ou rose. Et ce n’est pas pour faire joli… Le jaune désigne les «leaders négatifs », le bleu foncé les « comportements négatifs », le turquoise les agents « sociables », le rose les « experts », et le gris la «minorité silencieuse ». On remarque la sophistication des appréciations portées à l’hôpital Robert Debré. Madame Costa se contentait du jaune pour les chirurgiens « faiblards » et du bleu pour les « corrects ». Plus loin, un agent témoigne : « La direction nous a expliqué que ce document était un outil de management qui n’aurait jamais dû fuiter. » Outil de management !

Par ailleurs, d’autres fichiers suscitent préoccupations et interrogations : à Brest, à Cochin, à Sainte-Anne. En réalité il y en a partout.

Que fait l’ARS, que fait la ministre devant ce flicage aussi illégal que diffamatoire de l’administration hospitalière de l’AP-HP ? Auront-elles le front de couvrir ces « outils de management » comme le fait la direction générale de l’AP-HP ?

Amitiés et bon courage.