Des injonctions toujours plus paradoxales

Chers collègues,

Voici quelques éléments concernant l’actualité nationale de ces trois dernières semaines dans le domaine de la santé.

Pensée magique ou duplicité au ministère de la Santé ?

Le plan d’économie de 3 milliards d’euros sur trois ans imposé aux hôpitaux ne devrait pas s’accompagner de réduction d’effectifs, selon le ministère de la Santé. En réalité, ce plan prévoit des économies de 860 millions d’euros sur la masse salariale.

Le journal Libération a eu accès à un document confidentiel le « Kit de déploiement régional du plan Ondam à destination des ARS » qui explique aux « managers » régionaux, qui ont sous leurs ordres les « managers » locaux dans chaque hôpital, comment « décliner » ce plan d’économies en 8 blocs et 23 actions. Continuer la lecture

Exit la réforme de l’internat

Chers collègues,

Vous trouverez ici la lettre de la ministre de l’Education nationale et de la ministre de la Santé adressée aux responsables syndicaux des étudiants en médecine, internes et chefs de clinique. Ces derniers ont obtenu que la réforme de l’internat telle qu’envisagée avec ses trois phases (socle, intermédiaire et mise en responsabilité) soit abandonnée et qu’un nouveau groupe soit formé pour discuter du troisième cycle des études médicales.

C’est une bonne nouvelle car les maquettes envisagées dans le cadre de cette réforme étoufée dans l’œuf entraînaient une rigidification, une dégradation et une infantilisation de la formation de nos jeunes collègues. Il faut féliciter ces derniers d’avoir obtenu l’annulation de ce mauvais projet.

Amitiés et bon courage.

Lettre ouverte du MDHP aux internes et aux chefs de cliniques à propos de la manifestation du 15 mars

Chers collègues,

Voici la lettre ouverte aux internes et aux chefs de clinique diffusée par le Mouvement de défense de l’hôpital public à propos de la manifestation du 15 mars prochain :

« Chers collègues,

Vous avez appelé à manifester le 15 mars contre le projet de loi de santé qui apporte des réponses insatisfaisantes, voire inquiétantes, aux questions soulevées par la « stratégie nationale de santé ». Vous avez été rejoints par l’ensemble des syndicats de médecins libéraux et par la Fédération de l’hospitalisation privée à but lucratif, qui sont en train de négocier les modifications de la loi avec la ministre. Ce « front » de circonstance risque fort d’aboutir à une loi de compromis autour du plus petit dénominateur commun, ce qui ne satisfera réellement personne mais qui permettra, hélas, au système de suivre sa plus grande pente : celle de la marchandisation de la médecine, d’un côté, et de sa bureaucratisation de l’autre, à la satisfaction des managers adeptes du « new public management », mais au détriment des professionnels, considérés comme des prestataires à l’autonomie de plus en plus réduite, et des patients, transformés en clients.

Continuer la lecture

Affaires étrangères

Chers collègues,

Le National Health Service touché par la régionalisation ? La région de Manchester aura une autonomie de gestion du système de soins en 2016 (voir iciici et ). Une réforme vantée par certains, crainte par d’autres, mais intéressante à suivre, puisqu’en France, autre pays centralisé, l’idée d’une régionalisation de l’organisation des soins a du mal à s’imposer.

En tout cas, le NHS est au centre de l’élection législative de mai prochain au Royaume-Uni. Un éditorial du Lancet insiste sur l’enjeu de cette élection et rappelle notamment ceci : « Instead of regulation being a means to bring the best out of our health professionals, it is used as a tool to threaten, punish, and harm. The conditions we have created for health professionals in the NHS mean that few people are cherished. Instead, they are seen as problems to be managed. An obsession with inspection has also blinded us from thinking about health as more than a health-sector issue. To achieve health and wellbeing in a sustainable way, one in which we care equally for the health of future generations as we do our own, we must think more about issues such as education, food, alcohol, housing, the state of our cities, violence, and social protection. » Ces fortes paroles pourraient aussi s’appliquer en France. Continuer la lecture

Un coup de rabot bien profond et un coup de pouce bien agréable

Chers collègues,

Une partie d’un document confidentiel sur les 3 Mds€ économies demandées aux hôpitaux d’ici 2007 a été publiée le 27 février par le site Challenges.fr. Près du tiers de ces économies concernent la masse salariale, soit l’équivalent de 22 000 postes par an pendant trois ans, comme le détaillent Les Echos.

A compter d’aujourd’hui, certains hauts fonctionnaires du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes voient leurs primes augmenter.

Amitiés et bon courage.