Harcèlement

Chers collègues,

La souffrance au travail fait l’objet de nombreuses recherches et d’une attention croissante à cause des drames qu’elle provoque et de la dégradation du travail qu’elle entraîne à la fois pour ceux qui l’effectuent et pour ceux qui devraient en être les bénéficiaires, à l’hôpital les soignants et les malades. Cette maltraitance se développe sur une grande échelle mais les dirigeants adoptent la politique de l’autruche face aux difficultés psychiques de leurs salariés, ou font illusion en mettant en œuvre des plans de prévention cosmétiques sans prise sur le réel.

C’est un phénomène qui prend de l’ampleur pour des raisons structurelles (Dominique Méda a présenté de façon synthétique les problématiques actuelles du travail ici). Les nouvelles formes d’organisation, le management par objectifs ou l’organisation par projet, les injonctions paradoxales (réduction des effectifs et exigences de plus en plus élevées), l’accent mis sur la rentabilité immédiate, la quantophrénie galopante sous la forme de reporting inutile et trompeur, la pensée PowerPoint, la gestion bureaucratique des « planneurs »  en sont des causes bien connues. Continuer la lecture