Devoirs de vacances

Chères et chers collègues,

Voici sous forme d’abécédaire un nouveau billet de ce blog tenu depuis maintenant plus de cinq ans.

Anonymisation

Il est rassurant de savoir que si nos données sont utilisées à des fins de recherche ou vendues, elles seront anonymisées. Il est moins rassurant d’apprendre que la réidentification est assez simple et rapide si l’on en croit cet article de Nature. Extrait : « Using our model, we find that 99.98% of Americans would be correctly re-identified in any dataset using 15 demographic attributes. Our results suggest that even heavily sampled anonymized datasets are unlikely to satisfy the modern standards for anonymization set forth by GDPR. »

Anthropocène

Sommes-nous entrés dans une nouvelle ère, l’anthropocène, l’ère géologique façonnée par les actions humaines ? Réponse ici. Et depuis quand ? Réponse .

Pour le scientifique anglais centenaire James Lovelock, célèbre auteur de l’hypothèse Gaïa, nous quittons déjà l’anthropocène pour entrer dans le novacène, titre de son dernier livre (voir ici. Extrait : « Lovelock is looking forward to humanity being overtaken in cleverness by its computer progeny. This will usher in the end of the “Anthropocene” – the era in which humans became able to make large-scale alterations to the planetary environment – and the beginning of the “Novacene”. The new age will be marked by the unpredictable marvels to be unleashed by robots (or “cyborgs”, as Lovelock prefers to call them, but of a purely electronic sort) that can think 10,000 times faster than we do, and will program themselves and their descendants in ways that will be beyond all human understanding. »)

Antivaccins

Sur France Culture une émission sur les premiers adversaires de la vaccination, qui révèle de grandes constantes dans les arguments utilisés dès les débuts de cette méthode préventive, dont l’efficacité et la sûreté ne sont pourtant pas en mettre en doute (voir par exemple ici).

La pauvreté et la désinformation limitent l’accès à la vaccination, comme le déplore l’UNICEF (voir ici. Extrait : « A dangerous stagnation in vaccination rates is putting children at risk of preventable diseases around the world, the UN children’s agency has warned, blaming conflict, inequality and complacency.

One in 10 children, totalling 20 million globally, missed out on basic immunisation against the life-threatening infections of measles, diphtheria and tetanus last year, says Unicef.

Since 2010, vaccination coverage with three doses of diphtheria, tetanus and pertussis (DTP3) and one dose of the measles vaccine has stalled at about 86% globally. It needs to be at 95% to prevent outbreaks.

Most unvaccinated children live in the poorest countries or in nations riven by conflict. But in the affluent world, complacency about the childhood diseases which have slipped from view and suspicion of vaccines have led to falls in immunisation coverage and deaths and damage from measles.

Unicef’s data shows that almost 350,000 measles cases were reported globally last year, more than doubling from 2017. Countries with violent conflicts such as the Democratic Republic of the Congo and Somalia had serious outbreaks, but the country with the highest incidence of measles was Ukraine, where vaccination rates slumped to 54% in 2010 and were low for several years before recovering. Vaccine shortages played a part, but so did mistrust of doctors and credence in the theories of anti-vaxxers.)

Science déplore que la bataille contre la polio ne soit pas encore gagnée.

Celle contre les hépatites pourrait l’être d’ici 2030, à condition d’y mettre les moyens (voir ici).

AP-HP

LeCHU francilien vient de publier son rapport annuel 2018. Quelques chiffres clés : 7,5 Md€ de budget de fonctionnement (dont 59 % de masse salariale), 382 M€ d’investissement (seulement), 8,3 millions de prises en charge, 20 000 lits, dont près de 3 000 d’hôpitaux de jour, 210 métiers, premier employeur d’Ile-de-France…

En avril dernier, la restitution des débats organisés dans différents hôpitaux de l’AP-HP traduisait le malaise des personnels (voir ici l’article de Libération).

Avicenne

The Times Literary Supplement nous propose un bref résumé de la pensée et de l’influence du célèbre philosophe et médecin musulman d’origine persane, dont la vie s’est déroulée à la fin du 10eet au début du 11e  siècle de notre ère. Extrait :« Avicenna is one of the few philosophers to have become a major influence on the development of a completely foreign philosophical culture. Once his works were translated into Latin he became second only to Aristotle as an inspiration for thirteenth-century medieval philosophy, and (thanks to his definitive medical summary the Canon, in Arabic Qānūn) second only to Galen as a source for medical knowledge in Europe. »

Bébés sans bras

Le point de vue de Catherine Hill pour le JIM, qui argumente scientifiquement sur les données en relativisant ces clusters présentés selon la méthode du tireur texan : définir la cible après avoir tiré.

Brenner (Sydney)

Celui qui était surnommé « l’enfant terrible de la biologie moléculaire » vient de nous quitter à l’âge de 92 ans. Sa nécrologie dans The Guardiancite notamment son travail en collaboration avec François Jacob sur les ARN messagers.

Burn-out

Le burn-out, ou épuisement professionnel, est considéré par certains comme une dépression centrée sur le travail. Pour Maria A. Oquendo et coll., il convient au contraire de bien différencier les deux (voir ici.Extrait : « When is exhaustion an expression of burnout, and when is it equivalent to the fatigue seen in MDD? When is reduced satisfaction in performance attributable to the anhedonia of MDD, and when is it attributable to burnout? Is depersonalization a symptom of burnout or a coping strategy, as suggested in Rotenstein et al? Of note, a study stating that burnout can lead to suicidal ideation had important methodological limitations. Further, a study in a similar population showed that suicidal ideation was associated with depression rather than burnout. Given risks associated with suicidal ideation, it is imperative that the presence of suicidal ideation lead to an evaluation to rule out MDD. To better understand the association between burnout and MDD and distinguish one from the other, it is essential to develop tools that could aid in the conduct of a strict differential process to determine the source of the symptom profile. »

PourThe Lancet, qui rapporte des cas fréquents de burn-out chez les médecins chinois, « there are tremendous controversies and barriers in dealing with physician burnout. Despite wide discussions and many publications, there are striking differences in the understanding of what constitutes burnout. Lisa Rotenstein and colleagues reported at least 142 unique definitions for meeting overall burnout or burnout subscale criteria, and there was substantial variability in prevalence estimates of burnout among physicians and variation in burnout assessment and study quality. The 11th Revision of ICD (ICD-11) in May, 2019, provided a more detailed definition of burnout, characterising it as a syndrome of three dimensions—feelings of energy depletion or exhaustion, increased mental distance from one’s job or feelings of cynicism or negativism about one’s job, and reduced professional efficacy. Notably, burnout has been further emphasised in ICD-11 as an occupational phenomenon rather than a medical condition. The need for health system reform in response to physician burnout cannot be delayed. »

Si le phénomène de burn-out est universel, il comporte des aspects particuliers liés aux styles de management nationaux, comme l’affirme le Dr Patrick Légeron pour Challenge, à l’occasion du procès de France Télécom. Le titre de l’entretien : « Burn-out: “il y a un gros problème de management à la française”, selon Patrick Légeron. »

Calories

Dans The Economist, Peter Wilson montre les limites de fonder les régimes alimentaires sur la notion de calorie, car l’organisme n’est pas un four brûlant les aliments. Extraits :« The calorie – which comes from “calor”, the Latin for “heat” – was originally used to measure the efficiency of steam engines: one calorie is the energy required to heat 1kg of water by one degree Celsius. Only in the 1860s did German scientists begin using it to calculate the energy in food. It was an American agricultural chemist, Wilbur Atwater, who popularised the idea that it could be used to measure both the energy contained in food and the energy the body expended on things like muscular work, tissue repair and powering the organs. In 1887, after a trip to Germany, he wrote a series of wildly popular articles in Century, an American magazine, suggesting that “food is to the body what fuel is to the fire.” He introduced the public to the notion of “macronutrients” – carbohydrates, protein and fat – so called because the body needs a lot of them. (…)

The simplicity of calorie-counting explains its appeal. Metrics that tell consumers the extent to which foods have been processed, or whether they will suppress hunger, are harder to understand. Faced with the calorie juggernaut, none has gained wide acceptance.

The scientific and health establishment knows that the current system is flawed. A senior adviser to the UN’s Food and Agriculture Organisation warned in 2002 that the Atwater “factors” of 4-4-9 at the heart of the calorie-counting system were “a gross oversimplification” and so inaccurate that they could mislead consumers into choosing unhealthy products because they understate the calories in some carbohydrates. The organisation said it would give “further consideration” to overhauling the system but 17 years later there is little momentum for change. It even rejected the idea of harmonising the many methods that are used in different countries – a label in Australia can give a different count from one in America for the same product. »

L’insecte est-il par ailleurs l’avenir de l’alimentation ? (voir ici)

Canicule

Sur le site theconversation.com, Rémy Slama explique les effets de la canicule sur l’organisme.

Chinois

Les Chinois sont désormais ceux qui publient le plus d’articles en langue anglaise dans les revues de science, technique et médecine (voir ici).

Classements

Les meilleurs hôpitaux du monde classés par Newsweek, en fonction de leur notoriété auprès des professionnels, l’avis des patients et les indicateurs de résultat. La Mayo Clinic est en tête.

Bloomberg a établi de son côté le classement des pays en bonne santé. L’Espagne est sur la plus haute marche du podium, devant l’Italie et l’Islande.

 

Coopération v. concurrence

Plongée journalistique édifiante au sein de la chirurgie cardiaque infantile aux USA. De l’intérêt d’avoir moins de centres mais plus expérimentés et aux effectifs plus nombreux, et de privilégier la coopération plutôt que la concurrence. L’éthique doit l’emporter sur l’intérêt de l’établissement.

Dépenses de santé en France

La cartographie médicalisée des dépenses de santé établie par la Caisse nationale d’assurance maladie et fondée sur les données 2017 a été publiée en juin dernier. Elle offre aussi une perspective historique sur une période de 6 ans. Voir ici les principales données, qui confirment le poids grandissant des pathologies chroniques. Les maladies psychiatriques et les psychotropes constituent le premier poste de dépenses, devant les cancers.

Doigt

Le rapport de la longueur du deuxième doigt sur celle du quatrième serait le reflet de l’exposition du fœtus à la testostérone et serait prédictif de plusieurs caractéristiques à l’âge adulte. C’est du moins ce qui a été prétendu, mais, pour Science, on peut fortement en douter :« The idea that the lengths of human fingers reveal so much stems from the work of evolutionary biologist John Manning, now at Swansea University in the United Kingdom. But the field he inspired has ballooned beyond what he could have imagined. More than 1400 papers in just over 20 years have linked the finger ratio to attributes such as personality, cognitive abilities, and sexual orientation as well as to risk of illnesses such as cardiovascular disease, cancer, and amyotrophic lateral sclerosis. Researchers have even tried to use ratios gleaned from stenciled handprints on cave walls to determine whether the artists behind ancient paintings were men or women.

But the notion has also riled plenty of critics, who argue that researchers who rely on the 2D:4D comparison have been seduced by a simplistic, faulty measure. Some doubters contend that the difference in ratios between the sexes is an illusion resulting from men’s larger hands or that the measure itself is statistically problematic. “I’m skeptical about every single finding involving that ratio,” says physiologist and biostatistician Douglas Curran-Everett of National Jewish Health in Denver. »

Empathie

Science rend compte d’un livre de Sara Konrath expliquant que l’empathie s’apprend.

Escande (Jean-Paul)

Notre collègue dermatologue, 80 ans, reprend du service à la clinique des Cèdres de Brive (voir ici).

Éthique

DanielleOfri, médecin à l’hôpital Bellevue de New York déclare dans une tribune du New York Timesque si le système hospitalier tient c’est en raison de l’éthique professionnelle des soignants qui ne comptent ni leurs heures ni leurs efforts, malgré les tâches qui s’empilent les unes sur les autres, notamment administratives, et malgré la pénurie de personnels soignants. Mais le système craque et doit être réformé.  Extraits : « By now, corporate medicine has milked just about all the “efficiency” it can out of the system. With mergers and streamlining, it has pushed the productivity numbers about as far as they can go. But one resource that seems endless — and free — is the professional ethic of medical staff members.This ethic holds the entire enterprise together. If doctors and nurses clocked out when their paid hours were finished, the effect on patients would be calamitous. Doctors and nurses know this, which is why they don’t shirk. The system knows it, too, and takes advantage. The demands on medical professionals have escalated relentlessly in the past few decades, without a commensurate expansion of time and resources. (…)

In a factory, if 30 percent more items were suddenly dropped onto an assembly line, the process would grind to a halt. Imagine a plumber or a lawyer doing 30 percent more work without billing for it. But in health care there is a wondrous elasticity — you can keep adding work and magically it all somehow gets done. The nurse won’t take a lunch break if the ward is short of staff members. The doctor will “squeeze in” the extra patients. (…)

But it’s not fine. This month the World Health Organization recognized the serious effects of burnout from chronic workplace stress. Burnout levels among doctors are at new highs, far worse than among the general population, and increasing relentlessly. Burnout among nurses is similarly rising and is highest among those on the front line of patient careDoctors and nurses commit suicide at higher rates than in almost any other profession. Higher levels of burnout are also associated with more medical errors and compromised patient safety. (…)

The health care system needs to be restructured to reflect the realities of patient care. From 1975 to 2010, the number of health care administrators increased 3,200 percent. There are nowroughly 10 administrators for every doctorIf we converted even half of those salary lines to additional nurses and doctors, we might have enough clinical staff members to handle the work. Health care is about taking care of patients, not paperwork.»

Faux

L’empire du faux s’étend. Faux textes, fausses vidéos, fausse viande

Greengard (Paul)

Prix Nobel de physiologie et médecine en 2000, avec Arvid Carlsson et Eric R. Kandel, pour ses travaux sur la transmission synaptique, Paul Greengard vient de mourir à l’âge de 93 ans. Voir ici l’article nécrologique du NYT.

Hauts potentiels

Non, être très intelligent n’est pas une maladie (voir ici).

Helmholtz

Sur le site de Books, un rappelsur la place considérable mais oubliée de Hermann von Helmholtz dans l’histoire des sciences.

Histoire de la psychiatrie

Dans The New Yorker, Jerome Groopman fait la recension de Mind Fixers, le livre de Anne Harringtonsur l’histoire récente de la psychiatrie, sur les difficultés de cette discipline à trouver une étiologie aux troubles mentaux, et sur ce qui la distingue et ce qui la rapproche des autres disciplines médicales.

Impact factor

Les conseils de John Ioannidis pour « gonfler » et manipuler l’impact factor d’une revue.

Inconduite scientifique

John Carlisle, anesthésiste anglais, a mis au point à ses moments perdus une méthode pour détecter la fabrication de données. Il n’est pas infaillible mais il a déjà démasqué plusieurs fraudeurs, selon Nature.

Innovation

Cet article de Science montre qu’aux États-Unis l’innovation repose de plus en plus sur la recherche publique.

Journalisme

En 1887, une journaliste américaine de 23 ans, Nellie Bly, se faisant passer pour une malade, a décrit les horreurs observées dans un asile newyorkais. A la suite de son reportage saisissant, le budget de cet hôpital a été largement augmenté (voir ici).

Kaiser Foundation

Cette organisation non gouvernementale met en ligne un guide pour lire une facture de soins aux États-Unis. Ce n’est pas simple du tout.

Lacan (Sibylle)

La sortie de la traduction anglaise du livre de Sibylle Lacan Un Père, est l’occasion pour la London Review of Books de rappeler les rapports difficiles entre Sibylle et son père, et l’attitude parfois étonnante de ce dernier.

Lieber Institute

Un article du Washington Post sur la plus grande collection de cerveaux post-mortem des États-Unis. Extrait : « Since opening in 2011, the institute has amassed more than 3,000 of these post-mortem brains that they are studying to better understand the biological mechanisms behind such neuropsychiatric disorders as schizophrenia, major depression, substance abuse, bipolar disorder and post-traumatic stress disorder. About 100 brain banks exist across the country for all sorts of brain diseases. But Lieber, founded with the support and funding of a wealthy couple whose daughter suffered a psychotic break in her 20s, is the biggest collection dedicated specifically to mental conditions. »

Loi santé

La loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé est consultable ici. Beaucoup reste à faire : les décrets d’application, bien sûr, et surtout les ordonnances, qui vont préciser de nombreux articles de la loi.

Lune

Le 20 juillet 1969, l’Homme marchait sur la lune. De nombreux articles sont parus pour célébrer le 50eanniversaire de cet événement. The Lancet revient sur les grandes étapes de la médecine spatiale. The Atlantic décrit le rôle de l’informatique embarquée à bord d’Appolo 11, qui, contrairement à ce qui est souvent dit, n’était pas rudimentaire et avait une puissance de calcul très élevée. Le National Geographic livre un atlas des différentes lunes de notre système solaire.

Lynch (Henry T.)

Un des pionniers de l’étude génétique des cancers nous a quitté à l’âge de 91 ans. Comme le rappelle le NYT, « a half-century ago, when researchers said cancers were caused by exposure to toxins in the environment, Dr. Henry T. Lynch begged to differ. Many cancers, he said, were hereditary. To prove his point he traveled to gatherings of families that he suspected had histories of hereditary cancer. »

Management par projet

Critiqué lorsqu’il est une simple transposition de ce qui se fait dans d’autres domaines, il peut être adapté avec intérêt à l’hôpital, selon Alice Albrand et Marc Frachette (voir ici).

Médecines alternatives

Au Moyen Age déjà, les médecines alternatives avaient leurs adeptes (voir ici).

Mescaline

Pour Books, qui cite un ouvrage de Mike Jay, la mescaline serait la première drogue psychédélique, dont l’usage remonte aux civilisations précolombiennes.

Mortalité par cancer en France

Pour Le Monde, qui cite un rapport de Santé publique France et de l’Institut national du cancer (INCA), réalisés conjointement avec le réseau des registres des cancers (Francim) et les Hospices civils de Lyon, la mortalité relative par cancer est en baisse mais leur incidence est en forte hausse. Extrait : « Des chiffres d’autant plus préoccupants que leur analyse montre qu’entre 1990 et 2018, si l’on fait abstraction de l’augmentation de la population et de son vieillissement, les nouveaux cas ont augmenté de 45 % chez la femme et de 6 % chez l’homme. Cependant, quand on efface les effets démographiques, les taux de mortalité ont diminué, de façon plus prononcée chez l’homme (– 1,8 % par an) que chez la femme (– 0,8 % par an). »

Notre-Dame

A l’issue d’une longue enquête, The New York Times décrit comment l’effondrement de Notre-Dame de Paris a été évité de justesse.

Novlangue

Les amateurs se délecteront de ce guide sur la QVT.

Numerus clausus

Le Monde s’interroge sur la fin du numerus clausus à l’entrée des études médicales : « cette promesse spectaculaire pourrait susciter quelques désillusions. La commission des affaires sociales du Sénat a déjà mis en garde contre une « communication gouvernementale potentiellement trompeuse quant à la suppression du numerus clausus et à ses conséquences. Et dans le monde universitaire et médical, l’affaire semble entendue, jusque dans les rangs feutrés des doyens de faculté de médecine : cette « suppression » du numerus clausus serait en réalité largement en trompe-l’œil. »

Opiacés

« Newly unsealed documents in a landmark lawsuit Tuesday in Cleveland show the pressure within drug companies to sell opioids in the face of numerous red flags during the height of the epidemic. The release of the exhibits — sworn depositions of executives, internal corporate emails and experts’ reports — also reveals the ignored concerns of some employees about the huge volume of pain pills streaming across the nation. »Ainsi commence une enquête du Washington Postsur la crise des opiacés aux États-Unis.

Des médecins et professionnels de santé alertent dans le JDD sur le risque d’une telle épidémie en France.

Opinion v. preuve

Lorsque des recommandations sont établies, il faut bien distinguer opinions et preuves : « The experience of experts can be useful when developing guidelines, but structures need to be in place to avoid opinion being confused with evidence », déclarent Holger J Schünemann et coll. dans The British Medical Journal.

P value

The New England Journal of Medicine annonce une nouvelle politique en matière de statistiques aux dépends du P et en faveur des intervalles de confiance, précisant : « Journal editors and statistical consultants have become increasingly concerned about the overuse and misinterpretation of significance testing and P values in the medical literature. Along with their strengths, P values are subject to inherent weaknesses, as summarized in recent publications from the American Statistical Association. (…) Finally, the notion that a treatment is effective for a particular outcome if P<0.05 and ineffective if that threshold is not reached is a reductionist view of medicine that does not always reflect reality. »

Pas

Et si la règle des 10 000 pas par jour s’avérait fausse (voir ici et ).

Perte de sens

Sur le site ManagerSante.com, Frédéric Spinhirny, philosophe et directeur des ressources humaines à l’hôpital Necker-Enfants Malades, signe un article intitulé « Peut-on ré-enraciner le management à l’hôpital ? » Extrait : « L’une des origines de la perte de sens est l’absence de contact avec l’activité réelle. (…) le temps perdu en procédures inutiles ou en réunions de coordinations fait privilégier l’accessoire et l’insignifiant au détriment de l’essentiel. »

Philosophie

Un article de Peter Adamson dans The New York Review of Books sur un ouvrage relatant les débuts de la philosophie en Grèce.

Plastique

Selon The Guardian, on avalerait en moyenne 50 000 microparticules de plastiques par an, et on en inhalerait autant.

Poker

Pour la première fois, un robot a battu des joueurs de poker expérimentés (voir ici).

Pollution

Que trouve-t-on dans les rivières anglaises : des antibiotiques et de la cocaïne.

Population mondiale

Selon The Economist, l’ONU revise à la baisse ses prédictions concernant la population mondiale : « The UN now thinks the world will contain a little over 9.7bn people in 2050 and just under 10.9bn in 2100. The first figure is 37m lower than the un forecast two years ago. The latter is 309m lower—almost an America’s worth of people revised away. »

Québec

Les infirmières de pratique avancée du Québec viennent de gagner leur autonomie et peuvent désormais établir des diagnostics et mettre en œuvre des traitements sans l’aval d’un médecin, du moins dans un champ limité de la pathologie (voir ici).

Rétractations

Quatre cents des 1500 publications du Dr Gideon Koren seraient suspectes. Un record, nous dit Hervé Maisonneuve sur son excellent blog.

Santé mentale

« La santé mentale va bénéficier en Nouvelle-Zélande d’un financement de 1,9 milliard de dollars néo-zélandais (1,1 milliard d’euros), avec l’objectif, pour le gouvernement, d’aider 325 000 personnes ayant des besoins légers à modérésen santé mentale (anxiété, troubles dépressifs, etc.) et en toxicomanie d’ici 2023-24. La santé mentale n’est plus à la périphérie de notre système de santé. C’est l’élément central de notre bien-être à tous, a déclaré M. Robertson. Nous avons presque tous perdu des amis ou des membres de notre famille. S’assurer que les Néo-Zélandais peuvent maintenant se présenter à leur médecin généraliste ou à leur centre de santé et obtenir un soutien spécialisé en santé mentale est une première étape critiquea souligné Mme Ardern. »C’est ainsi que Le Monde présente le plan que la Nouvelle Zélande vient d’annoncer en faveur de la prise en charge des troubles mentaux.

Séralini (Gilles-Eric)

L’affaire Séralini ou le récit d’une imposture ici.

Stéhelin (Dominique)

Bel hommage de Jean-Yves Nau à Dominique Stéhelin, « pionnier dans le champ des gènes du cancer ».

Tabagisme

Les efforts de lutte contre le tabac portent leurs fruits en Nouvelle Zélande, où le taux d’utilisation du tabac est au plus bas chez les adolescents (voir ici).

Thiriez (Igor)

Sur le site de ce jeune psychiatre, des fiches très bien faites résumant les pathologies psychiatriques.

Urgences

Notre collègue Bruno Riou a signé une tribune remarquée sur la crise des urgences et les dangers du virage ambulatoire.

Une vidéo du Monde essaie de nous expliquer cette crise.

Valentine (Sovereign)

Ce patient américain s’est vu facturer un demi-million de dollars pour 15 jours de dialyse, avant que la facture ne soit annulée devant le scandale (voir ici et ).

WEIRD

Cet acronyme signifie western, educated, industrialized, rich, and democratic. C’est sur les personnes ayant ces caractéristiques que portent la plupart des travaux en psychologie, alors qu’il apparaît qu’elles ne sont pas représentatives de l’espèce humaine et donc que les résultats de ces travaux sont biaisés ou du moins non généralisables (voir ici).

X (M.)

Dans The Guardian, un article de fond sur la reconnaissance faciale.

The New York Times montre la facilité à mettre au point un système de reconnaissance faciale à New York : « To demonstrate how easy it is to track people without their knowledge, we collected public images of people who worked near Bryant Park (available on their employers’ websites, for the most part) and ran one day of footage through Amazon’s commercial facial recognition service. Our system detected 2,750 faces from a nine-hour period (not necessarily unique people, since a person could be captured in multiple frames). It returned several possible identifications, including one frame matched to a head shot of Richard Madonna, a professor at the SUNY College of Optometry, with an 89 percent similarity score. The total cost: about $60. »

En raison des dangers pour les libertés publiques de la reconnaissance faciale, San Francisco en a banni l’usage (voir ici).

Your data

Le marché des données semble s’ouvrir, selon cet article du NYT, non sans risques, l’intimité pouvant paradoxalement finir par devenir un luxe. Extraits :« The idea is that once you own your data, you can sell it. Many companies seem convinced that this is the future. PatientSphere, a platform for health care information, purports to offer patients “the ability to not only share” data on their own terms, “but also get paid for it.” PatientTruth similarly bills itself as a health record system and a way for patients to “own” and “monetize” their health data. SUPA, which markets smart exercise bras to Gen Z, offers money in exchange for data. (…)

Other forms of property rights are restricted by law because society has recognized the potential of exploitation. For example, it’s illegal to sell your organs in the United States.

Data doesn’t feel as personal as a kidney. But the potential for economic exploitation is just as rife. Data ownership could lead privacy to become more of a luxury good than it already is.

Still, the idea of data as property is gaining momentum. In February, California’s governor, Gavin Newsom, called for a “data dividend” to be paid to Californians for the use of their personal information. Senator John Kennedy introduced a bill this term called the “Own Your Data Act.” Senators Mark Warner and Josh Hawley have introduced a bill requiring large tech companies to publicly put a price on their users’ data.

And in Oregon, Hu-manity.co wrote and pushed for a bill granting property rights in health information. The law, as first written, specifically granted an individual the right to de-identify information protected by the Health Insurance Portability and Accountability Act, known as H.I.P.A.A., in exchange for financial remuneration.

The bill was wildly popular when it was introduced and was backed by 35 sponsors — more than one-third of the Oregon State Legislature.

But the American Civil Liberties Union called the bill a Trojan horse. The Electronic Frontier Foundation said it would “incentivize people to give up their fundamental right to privacy and exacerbate inequality by specifically encouraging vulnerable lower-income people to pour more personal information into an industry that exploits and discriminates against them.” »

Le Comité consultatif national d’éthique a rendu un rapport sur les données de santé, rappelant que « trois principes éthiques peuvent être fragilisés par l’utilisation des données massives : le secret médical ; la responsabilité de la décision médicale ; la relation personnelle entre le médecin et son patient ».

Zolgensma

C’est le nom du médicament le plus cher au monde (voir ici).

Amitiés, bon courage et bonnes vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *